La mer qu’on voit danser

Ho, ho !

Je me suis promise de poster plus souvent. Alors voilà un gribouillis matinal, avec un dégradé par dessus.

La mer

Un dessin fait sans brouillon, au fil de mes idées, en 15-20 minutes avec mon feutre Faber Castell.

Anecdote maritime : savais-tu qu’en fait la chanson du Petit Navire parlait de cannibalisme ? Si, si, je t’assure, regarde bien les paroles en intégralité

Si d’aventure, tu souhaites voguer gaiement parmi mes gribouillis, je te propose plusieurs destinations de choix :
Facebook , Twitter, ou Pinterest. Tu peux, si le mal de mer ne t’a pas encore pris, te laisser porter par les courants sociaux vers les rives de  Google+ ou Instagram.

Et…si la navigation vers d’autres contrées t’effraie, ou te fiche la flemme, ben il y a toujours mes autres gribouilles sur le blog…

Poissonnement,

Posté dans série animiste.

Laisser un commentaire